PDF N°1 : « Trouver le point nodal avec précision en moins d’une heure » – 75 pages


Nouveauté sur le guide la photo panoramique : mon premier guide en format PDF « Trouver le point nodal avec précision en moins d’une heure » – 29 août 2017 – 75 pages – 16,99 €

 

Je viens de publier mon premier guide en format livre numérique / PDF entièrement dédié à un point technique crucial en photo panoramique : « Trouver le point nodal avec précision en moins d’une heure ». Ce livre de 75 pages dans sa dernière version v 1.7 du 23 septembre 2017 est vendu 16,99 €.

. . .

Quelle gestion des couleurs sur Internet en 2017 ?

 

Curieusement, c’est un évènement extérieur à Internet qui a révélé comment nos navigateurs gèrent réellement les couleurs. En effet, depuis l’avènement des écrans dits large gamut donc montrant approximativement l’espace Adobe RVB 1998, les couleurs affichées sur Internet ont commencée à être parfois flashy ! Faisons donc le point sur la gestion des couleurs des navigateurs et autres tablettes et quelle attitude adopter pour diffuser vos propres images sur Internet en cette fin 2017…

 

Quelle gestion des couleurs sur Internet ?

Avant – Avant il n’y avait que des écrans d’ordinateurs ou tablettes montrant l’espace couleurs sRGB. Avant, tout ce passait donc à peu près bien sur Internet. Tous les sites affichaient de belles couleurs « normales ». Ça c’était avant !

Maintenant – Maintenant, il faut faire avec une nouveauté qui n’a rien à voir avec Internet mais qui a de lourdes conséquences sur nos images sur Internet : le gamut de certains écrans d’ordinateurs ou tablettes s’est agrandi pour montrer, en gros, les espaces couleurs Adobe RVB 1998 et DCI P3. Et si cela changeait tout en 2015 quand j’ai écris la première version de cet article, les choses ont évolué dans le bon sens en cette fin 2017.

Voici ce qu’il se passe et quelle attitude il faut adopter pour maximiser vos chances d’afficher vos images, partout dans le monde, comme vous les avez prises. J’ai dis maximiser car, vous verrez, vous ne pouvez plus tout maîtriser…
. . .

Autopano et Panotour de Kolor et Mac OS High Sierra


Je teste depuis un mois Mac OS High Sierra 10.13 et j’ai globalement noté très peu de bugs sur mon matériel. Alors qu’il y avait quelques bugs lors du passage vers Sierra je tenais à vous faire part de ceux que j’avais repérés avec High Sierra.

 

Sur mon ordinateur, un Mac Pro de 2013 avec des D300, en configuration 3 écrans, je n’ai noté qu’un seul bug dans les logiciels Autopano Pro ou Giga mais aucun dans Panotour de Kolor.

AUTOPANO PRO ET GIGA

Ce bug sera vraisemblablement plus gênant – et encore – pour les utilisateurs d’Autopano dans la version Pro. En effet, lorsque vous cherchez à analyser un dossier d’images que vous souhaitez assembler et bien il ne passera… rien ! C’est bugé. Les images ne s’ajouteront pas dans un groupe de la colonne des groupes à gauche de l’interface d’Autopano. Donc vous ne pouvez plus ouvrir ou analyser un dossier d’images à partir de la fonction, du bouton ou du menu « Analyser un dossier » dans Autopano Pro ou Autopano Giga. Il faut passer par le menu  » Sélectionner des images  » qui, lui, fonctionne parfaitement.

. . .

La très -très- belle exposition photo « Oniropolis » de Germain Plouvier à Auxerre


Je suis allé voir hier une des deux plus belles expositions photo qui m’ait été donné de voir depuis la magnifique exposition de Désiré Dolron à Paris il y quelques années. En effet, Germain Plouvier expose jusqu’au 27 septembre 2015 à l’abbaye Saint-Germain d’Auxerre « Oniropolis »…

 

Il se trouve que j’aime la photographie de paysages urbains. Soit ! Mais là, c’est beaucoup plus que cela. Germain Plouvier n’est pas seulement un photographe au talent immense – selon mon regard posé sur les choses – mais également un artiste, au sens décrit par mon ami Hervé Sentucq, car il réalise non seulement une image et s’occupe ensuite d’en fabriquer un bel objet. Il réalise en effet lui-même la retouche, le tirage et l’encadrement dans une caisse Américaine et, last but not least, sous verre anti-reflet…
. . .

Test de l’écran BenQ PG2401PT à plus de 1000 €…

Dans la catégorie de prix supérieur à 1000 euros, le marché est accaparé par NEC et évidemment EIZO. Or la marque BenQ, plus connue pour ces écrans de jeux ou bureautique se lance dans les écrans dits « Arts Graphiques ». Que vaut donc ce premier écran 24 » à large gamut et affiché au prix de 1150 euros ? (MàJ importante : test réécrit le 08 août 2015 et complété le 25 août 2015, après quinze jours d’utilisation)

 

Qu’il est a priori difficile de se faire une place au soleil des écrans Arts Graphiques tant les noms de NEC et EIZO se sont imposés, à juste titre. Pourtant, la société Color Confidence m’a demandé de tester un écran aux prétentions affichées mais dont la marque est très loin d’évoquer la qualité aux retoucheurs pros et autres utilisateurs de Photoshop. Son ambition est pourtant bien d’offrir à terme une gamme complète pour nous les photographes. Je l’ai donc passé à la moulinette de ma sonde préférée : l’i1 Display Pro avec le logiciel iProfiler dans un premier temps… mais une mise à jour s’est vite rendue nécessaire, mise à jour écrite le 08 août 2015. Voici mes conclusions définitives sur cet écran et si vous avez lu la première mouture de cet essai je vous « conseille » de le relire !

. . .

Tests des écrans HP 27Xi et IiYama XUB2790HS, deux 27″ à moins de 275 €…

Dans ce rapide test d’écrans 27 pouces « bas de gamme » car à moins de 275 €, nous allons nous intéresser à deux écrans possédant la même dalle : les HP 27 Xi et son homologue chez Iiyama, le XUB2790HS…

 

Si tout le monde est d’accord pour dire qu’un écran EIZO CG277 à plus de 2000 € représente sûrement la crème de la crème aujourd’hui en 27″, de nombreux photographes ne peuvent ou ne souhaitent pas investir autant dans ce poste de dépense. J’essaie, puisque je vois défiler de nombreux écrans devant mes colorimètres préférés, de faire ressortir les meilleurs écrans dans chaque catégorie de prix. Puisque vous savez tout le bien que je pense des étonnants HP 23Xi, il était tentant d’en savoir plus sur leurs grands frères 27 pouces.

. . .

Pourquoi j’aime bien l’écran HP 23Xi à moins de 200 € ?

J’adore travailler avec trois écrans. Sûrement ma passion pour le format panoramique ! Cela présente de nombreux avantages dont un va apparaître à la lecture de cet article mais cela a un inconvénient : cela peut coûter cher ! Voilà pourquoi j’ai fais le choix d’un écran principal haut de gamme et de deux écrans plus bas de gamme installés de part et d’autre. Il y a deux ans j’ai jeté mon dévolu sur les HP 23 Xi à dalle IPS car ils étaient à moins de 200 € et ce fût une heureuse surprise. Voici pourquoi ?

 

Mon poste de travail et ses trois écrans
Mon poste de travail et ses trois écrans dont deux HP 23Xi

 

Il est évident que quand j’ai acheté ces deux HP 23Xi c’était uniquement pour m’en servir comme écrans secondaires afin d’afficher d’un côté Mail et Internet et de l’autre les palettes outils de Photoshop par exemple. Je n’avais donc pas besoin qu’ils soient très bons colorimétriquement parlant. J’ai juste choisi des écrans à dalle IPS parce qu’il ne faut tout de même pas exagérer ! Ils se sont avérés être une très belle surprise à ce prix…

. . .

Calibrage d’écran et température de couleurs : Colormunki Display ou i1 Display Pro ?

Utilisant régulièrement les deux sondes de calibrage d’écrans d’X-Rite, j’ai nommé la Colormunki Display et l’i1 Display Pro, j’avais envie d’écrire un court article sur une de leurs principales différences mais essentielle selon moi : la possibilité ou non de pouvoir choisir la température de couleur du point blanc librement.

 
 
Parmi les différentes valeurs cibles que l’on choisit avant de lancer le calibrage de notre écran il y en a une qui est particulièrement importante même si cela peut seulement relever d’une convenance personnelle : le choix de la température de couleur du point blanc (TC). Pour un pro de la retouche photo qui possède un écran haut de gamme (Eizo ou Nec le plus souvent) ainsi qu’une cabine de visualisation de ses tirages (calée sur 5000 K donc le fameux D50), la question ne se posera pas. Il faudra viser 5000K et vous pourrez choisir l’un de ses deux colorimètres même si la « logique » veut que vous choisirez la seconde. En revanche, pour tous les autres, la question se pose…
 
. . .