Je me présente…

 

Photographe amateur qui ait réussit à devenir photographe-auteur en 2004, je suis né en 1969. Véritablement passionné par le format panoramique depuis l’âge de quatorze ans, je mène conjointement deux vies : une vie de photographe que vous pouvez voir sur mon site personnel et mon site commercial et une vie de formateur amoureux de ce format singulier – mon guide de la photo panoramique – et plus récemment de gestion des couleurs. Ces sites sont donc le fruit d’un patient travail d’écriture pour partager mes passions avec les amateurs et les professionnels. Je suis également l’auteur d’un livre, « La photographie panoramique » publié aux Editions Eyrolles en 2004, d’un DVD de formation sur ce thème publié aux Editions Elephorm en 2009 et réédité et mis à jour en 2011, ainsi que de nombreux articles dans la presse spécialisée. Ça, c’est pour la présentation classique et pour tout dire… ennuyeuse !

 

Voici maintenant mon interview imaginaire en hommage à Jean-Loup Sieff :

 

Q : Vous êtes donc né un dimanche 13 avril ?

R : Exactement. Cette année là, des hommes allaient marcher sur la lune pour la première fois et je ne voulais manquer cela pour rien au monde !

Q : et d’où les avez-vous vus alunir ?!

R : De la région parisienne. C’est à Nanterre, près de La Défense que j’ai passé mon enfance et mon adolescence. Mes parents habitaient au 17 ième dans ma petite enfance puis, pendant mon adolescence, au 23 ième étage d’une tour qui en alignait 38 et d’où la vue était magnifique sur Paris et La Défense. Aujourd’hui, j’ai fais le choix de quitter Paris et d’habiter en Auvergne – principalement pour éviter à ma fille la polution trop intense de la capitale – mais je reviens souvent à Paris poursuivre mon patient travail de photographe sur cette très belle ville…

Q : et la photographie dans tout cela quand on habite une si belle ville !

R : Ah, la photographie ! Avant l’achat de mon premier appareil photo, il y eut ce fameux Noël, fameux tant il reste une de mes plus belles émotions. Parmi tous les cadeaux (j’étais toujours très gâté!), il y avait ce petit livre sur le ciel et l’espace… Ce fut un choc ! Je sus à cet instant que j’étais un contemplatif, un amoureux du ciel, de la nature et des « belles choses ». A cet instant la photographie ne s’est cependant pas imposée…

Q : Alors quand ?

R : Deux ans après, lorsque j’ai eu envie de photographier le ciel et là, ce fut une autre révélation… J’ai acheté mon premier appareil photo, un Olympus OM1, bien connu des astronomes d’ il n’y a pas si longtemps !…Et je me suis mis à photographier les paysages et l’architecture davantage que le ciel. Il y eut tout de même des signes avant coureur qui ne trompent pas un peu avant ! Comme ces deux voyages dans le sud Gallo-Romain de la France et…

Q : … Et ?!

R : Rome, Roma ! Que bella citta !
Ce fut un voyage magique… avec un petit Instamatic 126 Kodak au format carré que m’avait prêté religieusement mes parents. Ce fut là encore un « Passage ». Et j’y ai déjà pressenti deux évidences : la photographie et déjà un intérêt pour les formats à part…

Q : Nous y voilà !

R : Oui, en effet. J’ai toujours aimé ce format carré qui « n’impose rien ! » On choisit l’horizontalité ou la verticalité de la lecture. Mais très vite, je me suis passionné pour le format panoramique. Ce format est naturel pour moi. Je le sens d’instinct. Ne me demandez pas comment je cadre, je ne sais pas, je le sens, c’est tout ! et cela quel que soit le sujet et bien entendu pour les paysages urbains ou naturels.

Q : Il est vrai que vous habitiez en ville.

R : J’habitais en ville toute l’année et j’avais la chance de partir à la campagne pendant mes vacances, sous un ciel bien noir pour faire de l’astronomie. Dans l’année je photographiais surtout Paris et en vacances, le ciel et la nature. A chaque fois que je rentrais à Paris, je redécouvrais cette très belle ville !

Q : Vouliez-vous être photographe, à ce moment là ?

R : Franchement, je ne savais pas. Ou plutôt, je ne me posais pas la question dans ces termes. C’était une passion… dévorante. De quoi occuper un honnête homme pendant ses week-end et ses vacances !

Q : et pourtant, aujourd’hui… !

R : Oui, j’ai réussi finalement à réaliser mon rêve, rêve qui sommeillait… mais que de chemin parcouru pour en arriver à la conclusion :  » Non, ce n’est pas possible, pas seulement les week-end !  » alors que j’avais 27 ans et que je m’apprétais à faire plaisir à mes parents, mes amis, à la société en faisant « UN VRAI METIER »… mais pas à moi.
Alors que mes études me destinaient à être instituteur ou contrôleur des impôts (si, si !), tous les boulots que j’ai pu faire partout en France me ramenaient invariablement vers la photographie. C’est d’ailleurs à cette période que j’ai commencé à constituer ma photothèque de paysages et de villes européennes et que j’ai connu cette belle région qu’est l’Auvergne et où j’ai décidé de m’installer pour voir grandir ma fille. Internet et la réalisation de mon site m’ont permis de rendre mon rêve possible – plus beaucoup de persévérance, quelques très belles rencontres et de magnifiques lectures – Mais ce long parcours m’aura également permis de réaliser à quel point j’aimais partager mes connaissances et faire de nouvelles rencontres.

En effet, je n’aime la solitude que pendant la prise de vue ou l’écriture…

Q : Pourquoi et qu’aimez-vous photographier ?

R : Je ne sais pas expliquer pourquoi ni comment et je me demande parfois si ma réponse à une quelconque importance. Je ne vois pas comment celle-ci peut renseigner mieux que mes photographies elles-même sur comment je vois le monde. Je suis heureux quand je photographie voilà tout ! De plus je me sens profondément contemplatif c’est-à-dire que j’aime photographier quand je ressens une émotion devant un paysage urbain, naturel ou une très belle architecture, sans « retouches ». Je me sens profondément moi-même quand je photographie, surtout pendant ces instants magiques où j’ai le sentiment d’ être là au bon moment.

Q : Enfin, quels sont les photographes que vous aimez le plus ?

R : Assurément les deux premiers noms qui me viennent à l’esprit sont Ansel Adams et François-Xavier Bouchart. Mes deux premiers coups de coeur ! avec une pensée particulière pour François-Xavier Bouchard que je n’ai jamais pu rencontrer mais dont j’ai pu rencontrer la veuve alors que j’écrivais mon livre sur la photographie panoramique. Je lui suis profondément reconnaissant.
Sinon, ils sont vraiment nombreux. J’aimerais citer Sudek, Kenna, Salgado, Tourneboeuf, Mac Curry, Sieff, Irvin Penn, Tahara, Boubat, Atget, Moon, Koudelka, Catany, Mann, Parke-Harrisson…

Q : Quels sont les photographes que vous aimez le moins ?

R : Certains autres !

 


Affiliations Amazon, Miss numérique, etc :

Lorsque je mets des produits en avant dans mes articles, je vous invite à les acheter chez des partenaires comme Amazon ou Miss Numérique, par exemple . J’ai créé ces affiliations car ce sont des prestataires sérieux, connus et reconnus et dont leurs tarifs sont très bien placés. Ces liens affiliés me permettent de recevoir une petite commission sur la vente réalisée depuis ce blog ou mes sites internet. Pour vous, cela ne change rien sur les tarifs affichés car ces prestataires me reversent simplement une petite partie de leur marge. Les taux sont transparents et se trouvent sur leurs sites.

Grâce à ces commissions, je rembourse mes frais d’administration du site (hébergement, lettre d’information, etc.) et de gestion afin de vous offrir, depuis dix ans maintenant sur mes différents sites, mes conseils gracieusement. Merci pour votre soutien…

 


 

Adresse

26, route de la Chapelle
63590 Cunlhat

Téléphone

+33 (0) 6 20 03 52 45

Mes Sites

www.arnaudfrichphoto.com
www.photothèque.arnaudfrichphoto.com
www.arnaudfrich.com
www.guide-photo-panoramique.com
www.guide-gestion-des-couleurs.com