une-colormunki-display-vs-i1-display-pro

Calibrage d’écran et température de couleurs : Colormunki Display ou i1 Display Pro ?

Utilisant régulièrement les deux sondes de calibrage d’écrans d’X-Rite, j’ai nommé la Colormunki Display et l’i1 Display Pro, j’avais envie d’écrire un court article sur une de leurs principales différences mais essentielle selon moi : la possibilité ou non de pouvoir choisir la température de couleur du point blanc librement.

 
 
Parmi les différentes valeurs cibles que l’on choisit avant de lancer le calibrage de notre écran il y en a une qui est particulièrement importante même si cela peut seulement relever d’une convenance personnelle : le choix de la température de couleur du point blanc (TC). Pour un pro de la retouche photo qui possède un écran haut de gamme (Eizo ou Nec le plus souvent) ainsi qu’une cabine de visualisation de ses tirages (calée sur 5000 K donc le fameux D50), la question ne se posera pas. Il faudra viser 5000K et vous pourrez choisir l’un de ses deux colorimètres même si la « logique » veut que vous choisirez la seconde. En revanche, pour tous les autres, la question se pose…
 

 

Propos liminaires

Dans cet article, je ne me place pas d’un point de vue absolu – ce qu’il faudrait faire pour respecter une quelconque norme ISO – mais d’un point de vue plus pratique. Si vous êtes un spécialiste de la gestion des couleurs, un retoucheur pro qui travailliez pour les autres, vous n’aurez que faire de cet article et savez qu’il faut calibrer votre écran à 2000 € à 5000K.

Pour un photographe amateur ou professionnel qui tirent lui-même ses tirages, la question est, selon moi, pertinente. Pourquoi ? Un retoucheur pro travaille presque tout le temps sur des fichiers qui vont être imprimés chez l’imprimeur donc sur une presse offset. Or chez ceux-ci, toutes les normes européennes sont très claires : la chaîne graphique doit être calée sur l’illuminant D50. Maintenant, est-ce qu’un photographe qui a vocation à tirer ou faire tirer ses photographies sur imprimante photo et non presse offset n’aurait pas intérêt à choisir une autre température de couleur ?

 

Selon mon expérience de photographe, je note que les tirages ne finissent jamais dans une cabine de visualisation à 5000 K mais sur nos murs !

 

Selon mon expérience de photographe, je note que les tirages ne finissent jamais dans une cabine de visualisation à 5000 K mais sur nos murs ! Or ils sont éclairés dans la journée par des lumières à la température de couleurs très changeante et le soir par nos chères lampes au mieux halogènes, au pire par ces « saloperies » de lampes basse consommation (Ah oui, c’est bon pour la planète, pas pour nos yeux, mais pour la planète !). Et bien si vous choisissez de calibrer votre écran à 5000K, vous aurez la plupart du temps la sensation que l’image sur votre écran est très chaude au mieux et très jaune au pire, selon la qualité de votre écran.

 

…Si vous choisissez de calibrer votre écran à 5000K, vous aurez la plupart du temps la sensation que l’image sur votre écran est très chaude au mieux et très jaune au pire, selon la qualité de votre écran.

 

Choix de la température selon la qualité de votre écran

Tout d’abord objectivement – Les écrans bas ou moyen de gamme sont, par construction, calés sur une TC de 6500K… ou plus. Et ils n’aiment pas du tout être calibrés à 5000 K. Ils deviennent alors jaune et non chaud comme ils devraient. Il suffit de mettre côte à côte un écran haut de gamme (conçu pour être calibré à 5000K) et bas de gamme pour voir la différence, flagrante. Puisque la grande majorité des écrans que les photographes vont s’acheter sont des écrans bas ou moyen de gamme pour des raisons de budget notamment, la question se pose alors de savoir à quelle TC il faut les calibrer ? (Cela dit, la question se pose aussi pour les autres et je préfère calé mon Quato sur 5800K).

 

Choix de la TC : 5500K ou 6500K
Choix de la TC : 5500K ou 6500K

 

Maintenant, subjectivement… Personnellement, j’aime beaucoup choisir une TC autour de 6000K. Sur ce type d’écrans, cela me semble ni trop chaud ni trop froid et cela durant toute la journée et toute l’année. A certains moments de la journée l’écran semble un poil chaud – mais seulement un poil – mais il sera parfait le soir par exemple. A 6500K, je trouve souvent que c’est trop froid pour moi et si vous comparez votre tirage le soir, à l’éclairage artificiel, vous aurez un trop grand écart. Autour de 6000 K, je trouve que le compromis est acceptable en moyenne toute la journée. Comme compromis à la maison, je choisis 5800K sur mon Quato et mes deux HP 23Xi. J’aime beaucoup. J’aime beaucoup les MacBook Pro et les iMac vers 6000K. En moyenne, j’aime bien les écrans bas ou moyen de gamme autour de 5800/6250K.

Je vous invite donc à faire vos propres essais car les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Or pour faire ces essais, il vous faut choisir… l’i1 Display Pro car elle seule permet de choisir une TC au K près entre 5000 et 7000K.

 

Colormunki Display ou i1 Display Pro ?

Tout d’abord quelques généralités sur ces deux sondes de calibrage :

1 – Les deux sondes possèdent le même colorimètre à filtre en verre et non en gélatine comme les précédentes générations… et la concurrence, donc la qualité de leurs profils est identique ! Le choix d’un colorimètre ou de l’autre ne jouera pas que la qualité de votre profil ICC. C’est un très bon point !

2 – Le bridage n’est donc que logiciel,

3 – La Colormunki Display effectue notamment un calibrage en 4 fois plus de temps !

4 – L’i1 Display Pro permet d’effectuer de nombreux tests de contrôle contrairement à la Colormunki Display, donc vous aurez le même profil mais vous pourrez également en savoir plus sur votre écran et au passage être rassuré sur celui-ci,

Et à propos de la température de couleurs comme valeurs cible :

– La Colormunki Display ne permet de choisir que 5000K, 5500K ou 6500K pendant la deuxième étape du calibrage en mode « avancé ».

 

Choix de la TC dans le logiciel Colormunki Display
Choix de la TC dans le logiciel Colormunki Display

 

Mon conseil ! Je pense que le choix de 5500K ne passera pas sur de nombreux écrans qui sembleront bien jaune et non un peu chaud comme ce serait le cas sur un excellent écran « Photo » et je suis loin d’être fan d’une TC à 6500K.

Alors que l’i1 Display Pro permet de choisir très précisément la TC que vous souhaitez !

 

Menu température de couleur de l'i1 Display Pro
Menu température de couleur de l’i1 Display Pro

 

Mon conseil d’achat ! Voici la raison essentielle pour laquelle je conseille presque tout le temps cette sonde même si elle coûte un peu plus cher (200 € au lieu de 145 € en moyenne).


 

  Sondes Fabricant Accès au test Prix * Revendeurs
  Colormunki Display X-Rite Mon test 145 €
  i1 Display Pro X-Rite Mon test 200 €

* : prix en euros TTC (février 2015).

Si vous achetez cet article chez Amazon.fr ou Miss Numérique, ces enseignes me reversent un petit pourcentage sur cette vente et ainsi vous participez à votre manière au développement de ce blog. Merci.


Arnaud

Photographe-auteur depuis 2004, je suis avant tout un photographe passionné depuis l’âge de quatorze ans, passionné par la photo panoramique et la gestion des couleurs, entre autres...!

16 Commentaires

  1. Bonjour
    Merci pour votre blog ,tres intéressant.
    Mes questions sont 1)la carte vidéo de la carte mère du pc peut elle suffire ,même pour un gamut Adobe 1998?
    2)Quel est le gamut d’une imprimante type epson sc p600?
    Merci bien a vous

    1. Merci.
      Oui sans problème.
      En gros, aussi grand que de l’Adobe RVB98 (sur papier brillant bien entendu) mais pas distribué de la même façon donc pour être sûr de ne rien perdre i est préférable de travailler en ProPhoto.
      Cdt, Arnaud

  2. Bonjour, j’ai 2 questions pour vous 🙂
    Y a t’il un intérêt à acheter une sonde de calibration si les photos ne sont consultées que sur le Web ?
    Et sachant que l’on trouve facilement des profils icc sur le net, est-ce vraiment nécessaire de d’acheter une sonde ?
    Merci d’avance 🙂
    Jean

    1. Je me répond à moi même puisque je viens de trouver votre article sur les profils ici, c’est donc une pratique à éviter. Concernant la calibration pour le Web, je continue mes recherches 🙂

    2. Pour avoir essayé avec deux écrans identiques (je possède trois écrans), je vous assure qu’il est nettement préférable de calibrer chaque écran. Voilàpourquoi je ne partage mes profils ICC, pas par pingrerie !
      Cdt, Arnaud

  3. Bonjour
    J’ai pour ma part un Asus ProArt PA246 et une sonde Data Color (5Elite) et il me semble que ce « couple » fonctionne très bien et l’étendue des couleurs est meilleure que sur le IMac Un écran plus grand me tenterait, et j’aimerais bien votre avis (utilisateur de Lightroom)Merci d’avance et bravo pour tout ce que vous faites; c’est grâce à vous (…A cause :=) )que j’ai commencé le panoramique!

  4. Bravo pour votre blog qui nous a permit de choisir la sonde X lite i1 display pro. Ma question :
    Sur combien d’ordinateurs différents pouvons nous l’installer ? ( nous l’achetons à plusieurs)
    Merci

  5. J’imprime sur une Epson R1800 dédiée aux encres piézographiques.
    Comment réaliser des profils ICC ?
    Merci pour votre site très pédagogique !

  6. bonjour,
    c’est dommage, je viens d’acheter la colormunki suite au test sur le guide de la gestion des couleurs. Je me suis mis comme recommandé par le logiciel en D65. et que je trouve effectivement plus chaud (jaune!) que le profil iMac27″….
    Dois-je le regretter ? en tout cas, mes photos développées pour partir en livre vers Blurb sur Lightroom doivent du coup être re-travaillées maintenant que l’écran est calibré.
    (la lecture d’une partie du guide des couleurs fut intéressante, mais je me pose toujours l’intérêt du prophoto sur Lightroom vu que mon écran est un iMac en sRVB!)
    Merci

    1. regarder du côté de dispalgui (open source et étonnant)
      l’inconvénient avec la munki est son bridage autre que soft, hardware elle mouline au moins 5x moins vite (ha le marketing) !!!!!!!

  7. Je suis un photographe très amateur mais plutôt consciencieux, voire même pointilleux.
    Je ne vous lis que depuis récemment car je viens de renouveler mon matériel informatique et viens de remplacer notamment mon ancien écran par un « petit » Eizo EV2455.

    J’ai donc lu quasiment tout ce que vous avez écrit sur la couleur et plus particulièrement sur les sondes de calibration (la X-rite i1 Display Pro me fait de l’oeil…)

    Je tiens à vous remercier pour votre excellent et considérable travail qui présente un intérêt certain.
    J’ai placé vos pages dans mes « favoris » et je vais désormais les consulter régulièrement.

    Merci encore !

    Guy M.

Ajouter un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.