Quelle sonde pour calibrer l’iMac et les écrans Apple ?

Même si certains de mes confrères spécialistes de la gestion des couleurs sont un peu dubitatifs devant les écrans Apple dont ceux des célèbres iMac, je dois avouer avoir un avis sensiblement différents. Pour commencer, sachez que je n’ai pas d’écrans Apple ni d’iMac et que pourtant ils me séduisent. Ensuite sachez que j’en ai calibré de très nombreux et qu’à chaque fois cela a été une très bonne surprise pour moi. Une fois calibrés, ils étaient réellement très corrects et beaux…

 

On est bien d’accord que cela n’enlève pas leur principal défaut : la brillance de la dalle et ses reflets puisqu’il n’est pas possible de les choisir mat à ce jour. En effet j’omets volontairement leur deuxième gros défaut : le manque de calibrage du contraste, car c’est justement l’objet de cet article. Cependant, si vous êtes dans une pièce réellement sombre, cela ne vous gênera pas tant que cela et tout aussi réellement leur dalle IPS est de très bonne facture. Je trouve leurs pitchs vraiment très fins et très beaux. Les modelés et autres dégradés des images sont superbes, le piqué ou l’accutance magnifique. Tous les écrans même Art-graphiques ne peuvent pas en dire autant malgré leurs couleurs mieux « maîtrisées ».


 

« Les modelés des images sur iMac sont superbes, l’accutance magnifique. »

 

Donc il ne faut pas se tromper de cible : le problème des iMac n’est pas tant leurs couleurs mais bien et surtout leurs reflets, sauf pour quelques spécialistes de gestion des couleurs qui n’achèteront pas ces écrans et ne liront d’ailleurs peut-être pas non plus cet article de peur de bondir… Mais j’assume ! Voyons maintenant quelles sont les meilleures sondes pour calibrer ces écrans et corriger leur deuxième problème : l’absence de correction du contraste ?

La plus grosse lacune des écrans Apple, qu’ils soient intégrés dans un iMac ou pas est la faiblesse de leurs réglages. Vous n’avez guère à votre disposition que le réglage de la luminosité ! Mais est-ce si handicapant que cela pour les calibrer correctement un iMac ? Et bien bien la réponse est clairement NON depuis la sortie en juillet 2011 des nouvelles sondes de calibrage (ou sondes de calibration en anglais) X-Rite :

  • La sonde Colormunki Display
  • La sonde i1 Display Pro

 


 

En effet, ces deux sondes (identiques d’un point de vue matériel) mais différentes par leur logiciel de calibrage – iProfiler et Colormunki Display – possède une fonction géniale pour aider au calibrage de ces écrans : la fonction ADC (Pour Automatic Display Control ou dit en français, Contrôle automatique de l’écran). Le calibrage des écrans avec ces sondes est décrit en détail sur mon guide de la gestion des couleurs : test de la sonde Colormunki Display et test de la sonde i1 Display Pro mais je vais vous parler maintenant davantage de cette fameuse fonction. Je conseille donc sans réserve ces deux sondes pour calibrer ces écrans plutôt que leurs concurrentes Spyder4Pro et Elite (Cela ne veut pas dire qu’il ne soit pas possible de calibrer ces écrans avec ces sondes mais je préfère nettement conseiller les sondes X-Rite dans ce cas là).

 

Fonction ADC d’iProfiler (Sonde i1 Display Pro) :

Dans le quatrième onglet, juste avant de lancer la mesure des patchs colorés afin de calibrer l’écran, vous pouvez cocher ou non plusieurs options de la configuration matérielle de votre écran MAC :

  • Contrôle automatique de l’écran – fonction ADC.
  • Contrôle manuel de la luminosité et du contraste.
 
Fonction ADC du logiciel de calibrage iProfiler
Fonction ADC du logiciel de calibrage iProfiler

 

Je vous rappelle que le réglage de la luminosité sert à caler le point blanc de votre écran (le blanc maximum) et le contraste sert à caler le point noir (le noir le plus profond). Comme les iMac ne possèdent pas de réglage de contraste, il est théoriquement impossible de caler leur point noir donc de les calibrer correctement.

 

Il faut donc absolument cocher « ADC » et laisser décoché « Réglages manuels« . Vous verrez qu’avant de lancer les patchs colorés sous votre sonde, l’écran activera cette fonction en prenant littéralement le contrôle de votre écran. Il se placera tout naturellement sur la luminosité cible que vous avez choisie lors de la première étape où vous choisissez vos valeurs cibles : luminosité de lécran, rapport de contraste, température couleur et gamma (tout cela est étudié en détail sur mon site).

 

Je vous conseille une luminance de 80 Cd/M2 si vous travaillez vos photos essentiellement pour l’impression et/ou dans un environnement sombre et une luminance de 120 Cd/M2 si vous travaillez vos images pour Internet exclusivement ou dans un environnement clair.

 

Fonction ADC de Colormunki Display (Sonde Colormunki Display) :

Avec ce logiciel, la fonction ADC est activée par défaut, d’autant plus si vous choisissez le mode de calibrage simplifié. Cependant, je vous conseille tout de même le « Mode Avancé » car lui seul vous permet de choisir une température différente de 6500 K que je trouve toujours un peu froide pour un iMac ou un écran Apple et une luminosité entre 80 et 120 Cd/M2 comme je l’explique dans l’encart ci-dessus.

 

Autre petit rappel concernant la température de couleur du point blanc : je vous invite « vivement » à essayer 6000 K sur votre iMac ou vos écrans Apple. C’est à cette température que je le trouve le plus beau, ni trop chaud, ni trop froid, quelque soit la saison et l’heure de la journée. Essayez pour voir !

 

Conclusion

Je comprends parfaitement que l’on puisse acheter ces écrans. Ils sont bons et beaux et rien ne nous oblige à avoir sous le nez des écrans moches. Ils ont certes de vrais défauts mais aussi de très belles qualités. Or une fois calibrés avec ces sondes, je les trouvent très beaux. Évidemment ils ne prétendent pas remplacer des écrans Art Graphiques comme certains écrans Eizo mais ce ne sont pas ces écrans infâmes qu’on prétend parfois. Si vous êtes photographes, pro ou amateurs qui, de temps en temps, imprimez pour vous faire plaisir ou faire un cadeau, vous publiez essentiellement vos images sur Internet, vraiment vous ne commettez pas de crime Lèse-majesté  en achetant et pire en utilisant ces écrans ! Je trouve même qu’il offre un bien plus beau modélé que bien des écrans NEC ou EIZO. Certes leurs couleurs sont moins précises mais tout le monde ne retouchent pas pour Chanel, Ferrari ou que sais-je encore… Tout le monde n’a pas besoin d’une haute précision dans la reproduction de ses couleurs.

Un célèbre Pape a dit « N’ayez pas peur » et je rajoute « N’ayez pas honte et  faites vous plaisir ! ».

De plus, ces sondes peuvent évidemment parfaitement calibrer vos autres écrans, portables compris ou de bien meilleure qualité. Enfin, ces nouvelles versions possèdent des filtres en verre et non en gélatine comme la concurrence ce qui leur permet d’étendre leur garantie sur trois ans et leur fiabilité.

 


 

Comment choisir entre la sonde Colormunki Display et la i1 Display Pro ?

Les deux sondes, matériellement parlant sont les mêmes. Seuls leur logiciel les différencient. La qualité du calibrage sera la même en revanche il sera effectué plus vite sur le modèle le plus cher et vous aurez davantage d’options et de contrôle une fois le calibrage effectué. Si vous hésitez seulement, choisissez la Colormunki Display. Un spécialiste de la gestion des couleurs sera quoi en faire et n’hésitera donc pas à choisir la i1 Display Pro.

 

  Sondes Fabricant Accès au test Prix * Revendeurs
  Colormunki Display X-Rite Mon test 140 €
  i1 Display Pro X-Rite Mon test 200 €

* : prix en euros TTC (janvier 2015).

Si vous achetez cet article chez Amazon.fr ou Miss Numérique, ces enseignes me reversent un petit pourcentage sur cette vente et ainsi vous participez à votre manière au développement de ce blog. Merci.


Arnaud

Photographe-auteur depuis 2004, je suis avant tout un photographe passionné depuis l’âge de quatorze ans, passionné par la photo panoramique et la gestion des couleurs, entre autres...!

33 Comments

  1. Bonjour
    Merci pour la qualité de votre article.
    J’ai calibré mon iMac 27″ (millésime mi 2010…) avec la sonde Colormunki, n’étant pas un « spécialiste de la gestion des couleurs », en suivant les conseils que vous donnez dans votre article dédié.
    Je suis surpris qu’une fois la calibration réalisée (ADC activée, 6500K, 120Cd/m2) mon écran soit moins lumineux qu’au préalable. J’ai préalablement généré un profil à 100Cd/m2 mais je trouvais le rendu vraiment trop sombre.
    Du coup que vaut il mieux faire (le but étant d’envoyer des tirages à un imprimeur spécialisé dans le Fine Art) : laisser le profil à 120 et pousser un peu la luminosité dans les paramètres de l’écran -auquel cas l’utilité du calibrage concernant la luminosité m’échappe-, ou générer un profil à 140Cd/m2?
    Ce profil ICC doit il alors etre fourni à l’imprimeur avant impression?
    Merci

    1. Bonjour, merci pour votre message. Est-ce que vous avez bien désactivé toutes les options de luminosité auto dans « Moniteur » et « Economie d’énergie » ?

  2. Bonjour Arnaud,
    Suite à vos différents tests et recommandations j’ai acheté hier une sonde x-rite i1 display pro qui me satisfait. J’ai parcouru avec grand intérêt votre guide de calibration sur mac et notamment iMac. Je n’ai pas vu sauf erreur de ma part de résultat concernant les nouveaux iMac ? cela m’intéresse j’aimerai les comparer à mon vieil iMac 27 pouces de 2009 qui a quelques milliers d’heures … voici les résultats après calibration en 6000K , 100cd/m2, sans flare correct, V4,avec fonction ADC activée
    Résultats delta E moyens
    Tous les patchs : 0,35
    Patchs les plus faibles (90%) : 0,24
    Patchs les plus élevé (10%) : 1,53
    Résultats de l’écart type
    Tous les patchs : 0,38
    Patchs les plus faibles (90%) : 0,11
    Patchs les les plus élevés (10%) : 0,33
    Résultats delta E max
    Tous les patchs : 1,85
    Patchs les plus faibles (90%) : 1,20
    Si vous avez les résultats des derniers iMac 27 pouces ou si quelqu’un peut nous les communiquer je suis vivement intéressé ! Merci, ludovic

    1. Malheureusement je n’ai pas eu l’occasion de calibrer les tous derniers iMac 4K ou 5K mais je vois que tu as des sacrés résultats avec ton vieil iMac. Tu es tombé sur un très bon N°. A part le côté Retina et peut-être l’homogénéité, tu ne gagneras plus rien sur les nouveaux en tous cas plus rien de visible avec les yeux. Je n’ai testé que les MBP 2015 puis 2016 et j’ai été très impressionné par les dalle P3 des MBP Pro 13 », avec des chiffres très proches d’un Eizo CS 240 !!! Merci pour ton témoignage.

  3. Salut Arnaud,

    J’ai acquis un imac 27′ récemment et j’essaye de le calibrer avec une sonde Spyder5pro, et je dois dire que cela n’est pas simple car le rendu est plus chaud que sur mon pc fixe calibrer avec la même sonde. Je ne parviens pas à « refroidir » la teinte des couleurs. Est-ce que cela est peut être du à l’absence de la fonction ADC sur le soft de datacolor ?

  4. Bonsoir.
    J’ai lu et relu vos didacticiels sur le calibrage des écrans Mac.
    Très intéressants et très précis. Beau travail.
    Question. Je possède un Imac 25 pouces dont je me sers pour la photo (entre autres). Acheté en mars 2011. Snow Leopard.Version 10.6.8.J’ai une belle imprimante photo (Canon Pixma) que je n’utilise pas encore, faute de calibrage.Pensez-vous que la sonde i1 Display Pro soit utilisable avec prpfit sur mon écran? Je pose la question car il semble que 2011 soit une date « charnière » pour ce type de problème.
    Merci. Cordialement

  5. Merci pour cette article tres interessant , j’utilise la colormunki display depuis 1 mois mais je trouve pas trop le bon réglage , a savoir le gamma . Si je met 2.2 mes photos une fois sur le net sont plus sombre ( surtout les noir et blanc plus bouché ) alors que si je met gamma 1.8 c’est parfais mais je me demande le quel sera le mieux pour mes tirages fait en labo . Je suis sur imac 27 de 2009 en piéce sombre ( entre 23 lux le soir ampoule économique ) et 200 lux en pleine journée .Je fait mon calibrage donc le soir vu que c’est surtout le soir que je traite mes photos a 80 cd/m2 D65 gamma ????? je ne me sert pas du control de la lumière car il paret que c’est pas bon si on a un éclairage different ( lumiere du jour naturel ou ampoule économique ) . Merci a vous pour votre aide et merci pour ce super blog et site 😉

  6. Bonjour,
    merci pour cet article, très intéressant. Au risque de faire bondir, je suis un artiste photographe professionnel, et je travaille sur un iMac 24″ (le fameux trop brillant). Mis à part le gros défaut qu’il a concernant l’impossibilité de ramener la luminance à un niveau acceptable, je suis d’accord avec vous concernant sa qualité.
    Malheureusement, aucune des deux sondes précitées ne peut abaisser la luminosité à 90 cd/m2 (tests à l’appui …), c’est pourquoi j’ai été obligé d’utiliser le logiciel Coloreyes Display Pro (avec l’Eye One Display 2), qui se révèle très efficace (mais un peu cher …).
    ll faudrait tout de même que quelqu’un m’explique pourquoi, chez X-Rite, ils n’osent pas faire éditer un logiciel de calibration qui soit capable de venir à bout de ce problème de luminance chez ce type d’iMac. Je me doute bien qu’il y a des impératifs d’ordre commercial qui n’y sont pas étrangers. Mais il ne faudrait pas non plus oublier qu’il existe des artistes professionnels qui n’ont pas toujours les moyens de se procurer des écrans haut de gamme, ou de changer de sonde tous les deux ans. Que du nouveau matériel sorte régulièrement, soit … Mais est-ce que c’est une stratégie intelligente d’obliger un client de se reéquiper avec une telle fréquence ? Bien que fidèle utilisateur d’Apple, je pense que cette marque est fautive.

  7. Et bien quand les passionnés s’en mêlent ça bastonne dur…

    Moi qui débute dans la photo (seulement 2 années de recul) j’ai investi dans un iMac 27″ + i1 pro et je suis plus que satisfait … non pas taper Pascal ! alors pas sur la tête…

    Un exemple concret; J’ai confié des tirages à un labo Fine Art (un vrai François peu en témoigner), le résultat a largement dépassé mes attentes que ce soit pour des tirages couleurs ou N&B ! Et pourtant je n’avais que mon écran calibré pour référence.

    Autre chose mes photos sont plus proches de la « vérité » sur mon imac calibré que sur les écran « pro » du service infographie de mon mon boulot (calibré avec une spyder pro 3…)

    Tout ça pour dire que je n’attend pas de mon iMac une restitution Art graphiques mais je suis entièrement satisfait du résultat (une fois l’écran calibré off course !)

    1. Il y a donc une vie à côté des écrans art graphiques ! J’aime cette idée même si ces écrans AG sont vraiment très beaux et faciles à calibrer.

      Merci pour ce témoignage Gaël.

  8. J’utilise également une sonde i1 pour calibrer mon iMac 27″ et l’écran Dell U2711 qui y est rattaché.

    En fait, le Dell me sert d’écran principal, et l’iMac d’écran secondaire, mais la qualité de ce dernier est effectivement suffisante pour l’editing et les corrections des photos. De par son aspect flatteur, l’écran iMac convient très bien à la présentation des images.

    Cdlt,

    Gilles.

    1. Merci pour ton commentaire Gilles. En fait, j’ai surtout écrit cet article pour conseiller de calibrer son iMac et avec quoi il était préférable de la faire si on ne souhaitait pas acheter un écran plus spécialisé dans la retouche photo. Et une fois calibré avec ces sondes, le résultat est vraiment satisfaisant et je comprends très bien sans que cela me gêne que l’on puisse s’en contenter…

      1. Oui tu as tout à fait raison, mais, d’un autre côté, je ne conteste pas la raison d’être des écrans de qualité « arts graphiques ». Il est vrai que beaucoup de photographes se saignent pour leur matériel photo, qui reste leur priorité, fort légitimement, et je peux parfaitement comprendre qu’on puisse hésiter à remettre encore 1500 à 2500 euros dans un écran.
        Personnellement, mes ambitions se limitent à l’editing, je ne fais pas de tâches pointues sur les couleurs et je me contente donc de mes écrans actuels.
        Pascal (couleur-ICC) est un pro dans ce domaine et je comprends aussi parfaitement son approche, après, on s’équipe aussi en fonction de ses besoins réels.

  9. Merci pour cet article.
    Cependant, j’ai une question étant novice dans le domaine du calibrage d’écran mais songeant à y passer.

    Qu’en est il de l’utilisation de ces outils sur un Mac Book (Air 2011 13′ en l’occurrence) mais je suis sur que d’autres seraient intéressés ?
    Ces écrans proposent-ils également des réglages dont le système ADC peut également profiter ?

    Merci d’avance pour les réponses.

    Laurent

    1. Tout à fait! C’est pareil et cela fonctionne très bien sur les portables. J’ai calibré des MacBook Pro et c’était étonnamment bon car les dalles des derniers MacBook Pro sont très bonnes… Pour des portables. Je n’ai en revanche pas calibré de MacBook Air. Je tiens compte de ta remarque pour un prochain article. Merci pour ton commentaire.

  10. Salut Pascal, Salut Arnaud,

    Même si je n’aime pas non plus les moniteurs d’iMac je les trouve quand même bien meilleurs que les dell, Asus, samsung etc…

    Pour ma part je définis les iMac comme de bons produits multimédias pour jouer, regarder des films et faire du web.

    Là où je suis à fond avec toi c’est quand un photographe met des milliers d’euros dans un boitier et objectifs ça me parait logique qu’il investisse dans un bon moniteur type EIZO ou NEC.

    Je trouve ridicule de galérer à faire de bonnes photos pour les retoucher sur un moniteur qui affiche de mauvaises couleurs.

    Très souvent quand un photographe donne ses images à imprimer dans un labo et que les impressions ne lui paraissent pas bonnes son premier reflex est de critiquer le labo plutôt de remettre en cause son moniteur ainsi que sa calibration.

    Faut pas oublier que c’est bien devant ce moniteur que nous allons juger nos photos d’ où son importance.

    Et oui la cohérence colorimétrique commencera dès la prise de vue jusqu’à l’impression. Si un élément est faible la chaîne est fragilisée voire brisée.

    Si la société dans laquelle je travaille est devenu la référence en terme de gestion de la couleur en ayant obtenu les certfications les plus prestigieuses dans le domaine des arts graphiques : telles UGRA Certified supplier PSO, Digital Print Expert Fogra (DPE) où pour cette dernière sommes les seules en France tellement le niveau est élevé) c’est bien par ce que nous sélectionnons les meilleurs produits, en leurs faisant passer une batterie de tests (la R&D nous prend une bonne partie de notre temps) et oui on ne laisse rien au hasard.

    Maintenant avoir du matériel de folie sans le maîtriser ne sert à rien.

    A bon entendeur !

    Bon soir

    1. « Tiens l’ami Fabrice passe par ici, bon en faisant un petit coup de pub pour l’endroit où il travaille… »

      L’hôpital qui se fout de la charité…

  11. Cher Pascal,

    Je ne dis rien d’autre et tu sais très bien que je partage ton avis sur la qualité de certains écrans de marques reconnues ! Je dis simplement à ceux qui sont contents de leur iMac (par rapport à leur besoin) qu’ils n’ont pas besoin de se cacher, c’est tout ! Relis bien mon article et mes commentaires car je partage ton avis sur la justesse des couleurs des écrans Art Graphiques mais contrairement à toi, je n’ai pas envie de mettre sur le bûcher ceux qui apprécient leur iMac ;o)

    En fait quand je travaille sur un écran Art Graphique je n’ai pas besoin que tout le monde fasse comme moi ! Mon souhait n’est pas que tous les photographes achètent un écran Art Graphique mais seulement qu’ils calibrent le leur avec une sonde récente qui améliore bien les choses et qu’ils nous abreuvent de belles photos, même si les couleurs ne sont pas idéalement justes ! Et franchement, je trouve que tu exagères quand tu dis qu’un iMac calibré n’est pas assez bon pour faire certaines retouches quand on n’est pas retoucheur pro.
    Pascal qui exagère, tiens c’est bien la première fois ?!!! Passionné va !

  12. Un article clair et très instructif.

    J’avais un iMac il y a quelques années et j’ai pas mal été embêté par les reflets au début.
    Depuis j’ai une dalle mate et le confort de travail est bien meilleur.

  13. A vrai dire les qualités que tu décris ne m’étonnes pas vraiment, en fait ton article aurait même plutôt tendance à confirmer ce que je pense des produits mac depuis un bon bout de temps, imac compris, même si pour l’instant je ne suis pas prêt à franchir le pas pour une solution tout en un.

    Il faut le dire, Mac à toujours présenté de nombreux avantages pour les arts graphiques…Des petites choses mais qui font une certaine différence au quotidien.
    Il n’y a qu’à voire la différence dans la gestion des couleurs entre un système Windows et Apple pour s’en convaincre.

    Du coup je ne suis pas étonné que leurs écrans soient bons, même s’il cette fichue dalle brillante est une hérésie pour moi. Si le dernier imac a fait des progrès dans ce sens, c’est quand même dommage qu’on ne puisse pas avoir de dalle vraiment mate d’autant que l’option est proposée sur les macbook.

    Après lecture de ton article, je me demande, qu’on soit mac ou pc quel serait pour toi aujourd’hui l’écran de choix pour un photographe ?

    1. Evidemment, nous sommes nombreux à rêver d’une dalle matte pour les iMac et autres écrans Apple, comme les Mac Book Pro, vraiment d’accord avec toi. Cela ne les transformera pas en écrans Art graphiques mais cela sera pas mal.

      Pour répondre à ta question, et bien je suis bien content que mon écran Quato fonctionne toujours car je serai bien embêté aujourd’hui. Certes leurs couleurs sont fidèles mais je n’aime pas beaucoup les écrans NEC ou EIZO haut de gamme. A cause du traitement antireflet, les pixels ont un aspect bizarre que je n’aime pas. Sur CE critère, j’adore le modelé des iMac actuels.

      J’attends… Bien sûr qu’en tant que formateur et leader d’opinion sur ce critère il serait « raisonnable » de chercher du côté de ces deux grandes marques mais j’ai du mal à trouver mon écran coup de coeur…

      1. Bonjour Arnaud, bonjour à tous,
        C’est en découvrant ce blog et les conseils d’Arnaud que j’ai décidé d’investir dans une sonde Colormunki Photo…et je peux vous dire que c’est le meilleur investissement réalisé en matériel depuis de nombreuses années. Le résultat est super satisfaisant…et…pour les détracteurs…je précise que je travaille avec Imac !
        Calibrage d’écran excellent et correspondance avec imprimante tout simplement parfaite.

        1. Bonjour Arnaud, Stephan,

          Comment fais tu les réglages luminosité/contraste sur un Imac comme demandé en mode avancé? il n’y a pas de réglage manuel sur l’imac de ces 2 paramètres.
          Fais tu suivant?
          Ces questions car j’envisage l’acquisition de de cette sonde « Colormunki Photo » afin d calibrer mon Imac et mon imprimante.
          Merci.

          1. Bonjour, si vous choisissez ce mode, vous pouvez dire au logiciel que vous ne possédez aucun réglage et choisir uniquement des valeurs cibles. Il faut alors activer absolument le mode ADC. Je vous avoue d’ailleurs utiliser de plus en plus ce mode, même quand je possède tous les réglages possible sur mon écran tant cela fonctionne bien. En fait il fallait ces réglages avec les anciennes sondes mais ce n’est plus nécessaire aujourd’hui. Voilà mon avis! Laissez vous porter, cela fonctionne bien !

          2. Bonjour Arnaud,

            Merci de cette réponse.

            je parlais de la sonde
            « Corlormunki photo »
            Est-ce qu’il y a le mode ADC?

            J’hésite toujours à acheter cette sonde…

            Cordialement,
            claude

  14. Encore un bel article Arnaud, merci pour ces précisions que beaucoup seront heureux de découvrir ou re-découvrir.

    A noter que l’utilitaire ColorSync intégré de base dans les Mac est assez bluffant : Calculette colorimétrique, filtres Quartz, comparaison de profils colorimétriques, gestion des périphériques et profils, et SOS Profils.

    A bientôt !

    Matthieu

    1. Salut David !

      J’espère que tu vas bien… et merci pour ton commentaire. C’est bien ce qui me semblait, beaucoup de gens apprécient cette solution mais n’osent pas toujours le dire…

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.