Quelles applis pour le photographe en extérieur ?

Quand je vais faire des photos, j’emmène toujours mon appareil photo, jusqu’ici tout va bien (!) mais également mon smartphone (Non, pas pour faire des photos ! bien qu’en bloc note…). Il s’agit moins d’être joint car j’aime bien la solitude de ces instants de contemplation  que pour les applis dédiées à la photo que j’ai installées sur mon iPhone. Elles me sont alors très précieuses. Pourquoi ?

Inventaire…

Pourquoi ai-je si peu de photographies à vous montrer dans ma photothèque alors que je suis photographe professionnel depuis huit ans et amateur passionné depuis l’âge de quatorze ans ?

 

Portail central de la cathédrale de Bourges en fin d'après-midi...
Portail central de la cathédrale de Bourges en fin d’après-midi… – Cliquez pour acheter cette photo


Parce que depuis le premier jour ou mes parents ont accepté de me prêter l’appareil photo familial alors que j’avais quatorze ans, je me suis mis en quête des deux ou trois lumières qui mettent en valeur un lieu mieux que les autres. C’est un travail de patience qui m’a appris à ne pas déclencher… A attendre, à revenir et encore revenir jusqu’au moment où…

 

Depuis l’âge de quatorze ans, je me suis mis en quête des deux ou trois lumières qui mettent en valeur un lieu mieux que les autres…

 

Aujourd’hui, cette tâche est légèrement facilitée car je peux un peu préparer certaines de mes sorties – car je continue à vagabonder au grès du hasard – grâce à ces fameuses applis qui ont fait le succès du célèbre iPhone à sa sortie.

Je peux par exemple savoir à quelle saison, telles façades ou telle rue seront éclairées en lumière rasante; je peux savoir à quel mois les façades des quais rive gauche de la Seine seront éclairées par la si belle lumière du matin; ou encore à quelle heure le soleil passera au dessus d’un bâtiment…

Si chaque OS mobile se vante d’offrir plus d’applis que son voisin, je constate que pour le photographe paysagiste et d’architecture que je suis, l’offre la plus complète est pour iPhone. C’est une des raisons pour laquelle je suis passé d’HTC à Apple.

Je vais donc vous faire part de mes trouvailles dont malheureusement une seule est distribuée pour iOS et Android. Tant mieux, je l’adore ! Pour les trois autres, elles n’existent pas chez Android ou Windows Mobile à ma connaissance. Je vous invite à nous communiquer  vos pépites dans les commentaires ci-dessous.

Voici quelques applis que j’utilise régulièrement, soit pour préparer mes sorties, soit directement sur le terrain :

 

 

Je constate à quel point ces smartphones nous facilitent les préparatifs et que leurs créateurs en soient ici vivement félicités ! Voici ma sélection…

 

1 – Ma préférée : LightTrack pour iOS ou Android / 4,99 €.

L’appli LightTrack permet de superposer par dessus la carte GoogleMap la direction du lever et du coucher du soleil ainsi que sa position actuelle. Vous pouvez remonter dans le temps ou aller dans le futur et ainsi prévoir quand, par exemple, telle façade d’immeuble sera éclairée par une lumière rasante. Imparable !

Aussi pratique pendant les préparatifs que sur le terrain.

LightTrack sur iTunes 

Lighttrack sur Android

 

Maisons à colombage rue Bourbonnoux à Bourges par lumière rasante… – Cliquez pour acheter cette photo

 

2 – Et son compagnon logique : Sun Seeker pour iOS / 7,99 € 

L’appli Sun Seeker permet elle de projeter la hauteur du soleil par rapport à l’horizon sur la carte Google Map. Indispensable également mais plus chère !

Aussi pratique pendant les préparatifs que sur le terrain.

Sun Seeker sur iTunes

 

3 – Pour photographier de beaux crépuscules : Blue Hour pour iOS / 1,99 €

L’appli Blue Hour permet quant à elle de connâitre l’heure où les couleurs du crépuscule ou de l’aube sont les plus belles.

Trop tôt le ciel est délavé et trop tard il est devenu noir donc sans aucun intérêt…

Aussi pratique pendant les préparatifs que sur le terrain.

Blue Hour sur iTunes

 

Panorama de la chaîne des Puys – Volcans d’Auvergne au crépuscule – Cliquez pour acheter cette photo

 

4 – Pour maîtriser sa profondeur de champ : DoF Plus pour iOS / 0,99 €

L’appli DoF Plus permet de connaître la profondeur de champ (distances avant/après la mise au point) de ses objectifs selon l’appareil photo que l’on utilise mais surtout offre la possibilité de personnaliser le cercle de confusion. C’est la plus précise et la plus paramétrable je trouve.

Aussi pratique pendant les préparatifs que sur le terrain.

DoF Plus sur iTunes

 

Lever du soleil derrière la chapelle de Montbonnet
Lever du soleil derrière la chapelle de Montbonnet – Cliquez pour acheter cette photo

Je vous invite à partager vos applis préférées ci-dessous, d’autant plus si vous possédez un smartphone Android ou Windows mobile…


Arnaud

Photographe-auteur depuis 2004, je suis avant tout un photographe passionné depuis l’âge de quatorze ans, passionné par la photo panoramique et la gestion des couleurs, entre autres…!

25 Comments

  1. Article très intéressant. J’ai un Nokia Lumia et donc wind phone. Malheureusement je n’ai pas trouvé d application pour ce téléphone. Ce qui m intéresse c’est de connaître la position de la lumière solaire sur les paysages.

  2. J’utilise Sun Surveyor pour le ratio des ombres, la position du soleil (live), les heures bleues, le coucher de soleil, synchronisation GPS.

    C’est un très bon outil que je complète avec Google earth avec son option soleil où l’on peut jouer avec un timeline pour voir les ombres sur les reliefs.

    Il existe aussi l’appli Helios de chemical wedding qui avait retenu mon intention qui est une seule appli qui a l’air très intuitive (sans le DOF). Petit bémol pour le prix par contre un peu cher.

  3. Bonjour,

    pour Android, j’utilise RawVision:
    https://play.google.com/store/apps/details?id=com.caketuzz.RawVision

    A l’inverse de ta sélection plus dédiée à la préparation d’un shooting, cette appli me sert à visualiser mes photos en extérieur (avec un modèle p.ex.) ou vider mes cartes, que ce soit sur smartphone ou tablette. Il y a des options de partage rapide sur le net et je peux surtout faire une première passe de tri pour préparer les imports LR et du coup ça simplifie d’autant mon travail une fois sur le PC.

  4. Bonjour, d’abord un tout grand merci pour vos renseignements sur votre blog et site !!!
    Pour faire fonctionner ces applications(sur le terrain), il faut une connexion internet, je crois ????

  5. Lighttrac est vraiment efficace. Permet de préparer ses prises de vues à l’avance, évite les déplacements et repérages sur place. Je l’utilise quasiment tous les jours !

  6. Merci, Arnaud, pour ces conseils précieux. Je pense qu’il manque aussi GPS4Cam pour faire des relevés GPS qu’on pourra facilement importer et synchroniser, par exemple dans le module Cartes de Lightroom.

    Cdlt, Gilles.

  7. Et pour les amateurs/trices de poses longues, il existe une appli qui calcule le temps d »expo en fonction du filtre ND utilisé et de surcroît gratuite:
    Longtime Exposure Calculator

  8. Je ne connaissais pas l’appli LightTrack, que tu me fais découvrir.

    L’appli a quand même l’air d’être plus utile en milieu urbain qu’en pleine nature où l’horizon est généralement plus dégagé. Je me trompe ?

    1. Effectivement. Elle est très connue mais comme j’avais installé les autres… sinon, je l’aurai probablement choisi. Elle est élégante, ce qui ne gâche rien !

Leave a Reply

Your email address will not be published.